Jo, la femme derrière la carrière d’Edward Hopper