Des rencontres créatrices pour 2020


Ce dessin ci-contre est issu d'un atelier d'art-thérapie en groupe que j'ai mené il y a quelques années. Il est réalisé à même la nappe sur la table. Je l'ai choisi pour illustrer le sujet principal dont je vais parler dans cet article : Quand les forces créatrices s'opposent à la puissance destructrice.


Quand la puissance destructrice prévaut chez un individu, les conflits s'infiltrent dans son esprit et s'expriment dans/par son corps. C'est la guerre dans sa vie. Quand la puissance destructrice d'un individu contamine un grand nombre d'individus, c'est la guerre dans un pays. Quand un pays érige la destructivité comme système total, c'est la guerre dans le monde.


La guerre dans le monde s'origine dans le plus petit spécimen humain. Nous avons tous cette hainamour en nous. C'est pourquoi, nous sommes tous concernés y compris si nous vivons dans un pays "en paix", même si nous sommes pacifiques, même si nous pensons que nous allons bien.


L'équilibre d'humanité ne va pas de soi. Il n'est jamais garanti et nous avons chaque jour individuellement et collectivement à maintenir l'homéostasie. Comme c'est un phénomène naturel, nous n'y prêtons pas attention. Nous régulons, nous nous adaptons. Nous développons des ressources.


Nous commençons à lutter quand nous ne pouvons pas empêcher l'agression d'un agent perturbateur.


Quand nous sommes piqués par une puce, nous nous grattons et la démangeaison cesse.

Si nous sommes piqués par 26 puces, nous allons chercher des moyens pour assainir les piqûres et le lieu de vie.


Que ferions-nous si nous subissions les piqûres de 26 puces et que nous serions obligés de dormir sur cette même literie chaque nuit sans pouvoir en changer ?


Béatrice Constantin-Mora

Février 2020


Me contacter

Béatrice CONSTANTIN-MORA

Les Grellières

24310 PAUSSAC & SAINT VIVIEN

06 08 76 07 36

atabcm@outlook.fr