Un témoignage plein d'humanité. Respect à ces femmes pour leur courage.

Peut-être trouverez-vous ces partages redondants, mais en recevant ce témoignage, je ne peux pas ne pas le transmettre à mon tour. Surtout un jour symbolique du 1er mai, dit La fête du Travail, plutôt, la commémoration de la lutte d'ouvriers pour la journée de 8h en 1884, en Amérique. Sur le fronton des camps de "travail", de déportation, il était noté "le travail rend libre"..., une expression formulé en 1885 par le philosophe Heinrich Beta, puis reprise en tant que slogan par le gouvernement de Weimar en 1928 pour promouvoir sa politique de travaux publics, puis par la droite nationaliste allemande. Oui, le travail rend libre dans la mesure du respect de la valeur travail des femmes et des hommes qui n'auront plus à "se tuer à la tâche ou au travail" pour accéder au minimum de reconnaissance sociale et professionnelle et vivre dignement. Ce témoignage est d'une grande humanité et elles ont toutes fait preuve d'un sacré courage ! Respect !




Me contacter

Béatrice CONSTANTIN-MORA

Les Grellières

24310 PAUSSAC & SAINT VIVIEN

06 08 76 07 36

atabcm@outlook.fr