La vie est belle malgré tout, par Michèle Mascherpa