"Le style du thérapeute et sa capacité d'être en contact avec les potentialités créatives du patient sont les conditions nécessaires d'un parcours en psychothérapie qui améliore la qualité de vie de l'être en souffrance. La présence chaleureuse du thérapeute et sa flexibilité interprétative devant la nudité ou l'indicible de nos souffrances semblent aujourd'hui les éléments essentiels d'une rencontre significative et efficiente. Une vaste littérature s'oriente vers ces conclusions* et définit les attitudes d'un style thérapeutique facilitant l'émergence d'un dialogue transformatif :

- la sensibilité aux caractéristiques du patient;

- la flexibilité dans le choix des interventions;

- la compétence d'intervenir sans induire un processus de résistance;

- la finesse de savoir suivre les styles d'adaptation du patient;

- l'habilité à construire une alliance thérapeutique;

- la sensibilité affectif propre à favoriser un attachement sécurisant;

- la capacité à réguler des relations émotionnellement intenses et variables comportant des tensions et des ruptures;

- la réceptivité favorisant non seulement des réponses empathiques, mais encore des réponses d'acceptation chaleureuses authentiques";

- la maîtrise et l'application pertinente de techniques adaptées aux besoins du patient".

 

* (Lecomte et al., 2004 p 89)

 

Par Alfonso Santarpia, "Introduction aux psychothérapies humanistes"

2020, Collection : Psycho Sup, Éditeur : Dunod